Sites Internet

  • Paul Bertrand dit Saint-Arnaud (1661 – 1739)

    Il est aussi connu sous le nom de Paul Saint-Arnaud. Il est aussi connu sous le nom de Paul Bertrand dit Saint-Arnould. Il est aussi connu sous le nom de Paul Bertrand. Il est baptisé Paul-Jean Bertrand.

    Il est le fils de Jean Bertrand et Marie Néelz.

    Il est baptisé le 27 novembre 1661 à Sainte-Madeleine, Verneuil-sur-Avre, Eure, Haute-Normandie, France. Il épouse Gabrielle Baribeau fille de Perrine Moreau et François Baribeau le 3 juin 1697 à Batiscan, Champlain, Québec, Canada. Il est inhumé le 27 juillet 1739 à Sainte-Geneviève, Île de Montréal, Québec.

  • René-P. Dessureault 

    « Ceux de la rivière », (la Batiscan) un roman pour les mordus de l’histoire.

    Françoués Dessureaux n’a aucun avenir dans sa Bourgogne natale dont le sol a bu plus de sang que d’eau au cours de ce 17e siècle. Il s’engage donc pour trois ans à titre de commis dans un petit comptoir de fourrures sur le bord de la rivière Batiscan, en Nouvelle-France. Le Bourguignon, âgé de 39 ans, tombe amoureux de sa jeune voisine devenue veuve à l’âge de 22 ans. La Marichot (Marie Bouard), « fille du roi », ne se laisse pas impressionner par la vie précaire et isolée de « CEUX DE LA RIVIÈRE ». Elle et son Bourguignon trouvent même le moyen d’y mettre un peu de dentelle. Elle enseigne à ses quatre filles et à ses deux garçons les refrains qu’elle a apportés de France, avec ses prières et ses souvenances.
    À la suite de leurs parents, les enfants se racontent tour à tour dans leur langage imagé : Catherine, la Mater Dolorosa, qui épouse le prolifique Jean Baril; Madeleine, qui ne croit pas que ses beaux-parents, les Baribeau, soient des sorciers; enfin, François, le petit saute-ruisseau, qui se fait chanteur de canot aux Grands Lacs et qui célèbre son retour dans la grange avec la belle Élizabeth Saint-Arnaud. Il étrennera le nouveau chemin du Roy pour visiter sa sœur Françoise à Berthier. Sa jument Bénigne, le conduira même jusqu’à l’île Jésus où demeurent son frérot Jean-Baptiste et Marie, sa malheureuse sœur.
    Les rives luxuriantes de la Batiscan en ont vu couler de l’eau entre la débarquée des « filles du roi  » et les « Plaines d’Abraham  ».Les Éditions Aricot, 1130 rue Daigle, Trois-Rivières, Qc – Canada G8V 2L6
    rdessureault@videotron.ca

  • Site de la ville de Verneuil-sur-Avre Samuel-Georges St-Arnaud 1878-1961

 

Né à St-Narcisse en 1878, Samuel-Georges St-Arnaud marchait à peine sur ses quatorze ans quand il entra, comme commis, au service d’un marchand de l’endroit, qui devait s’illustrer parmi les plus actifs pionniers de Shawinigan, en attendant d’y remplir à deux reprises le rôle de maire en 1913-1915 et 1917-1918 : M. Joseph-A Frigon … (lire la suite)

La 9ᵉ édition 2018 du festival La Vache et le Caribou se déroulera du vendredi 10 au mardi 14 août inclus. Elle sera dédiée à la mémoire de notre ami René Dupuis. Très bientôt vous pourrez découvrir tous les détails de sa programmation sur le blog qui sera mis en ligne d’ici la fin du mois de juin, et dont vous pourrez trouver le lien ici même.

Qu’on se le dise !

 

Si un seul de mes ancêtres n’avait pas existé, je ne serais pas ici à faire cette généalogie.